Soyez lucide !
misez hors ARJEL

Je m'inscris

Alain Vidal

Je suis Alain Vidal

"Arrêtez de vous faire plumer,
suivez le guide."

Comment parier hors ARJEL ?

Bienvenue !
L'ARJEL, ou l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, est un bureau qui veille à la protection des joueurs contre les addictions, et qui réglemente les bookmakers agréés. Parier hors ARJEL, est exactement la même chose que de parier en ARJEL, sauf que lorsque vous gagnerez de l’argent, vous gagnerez beaucoup plus. C'est aussi simple que cela.

Pour les plus pressés d'entre-vous, voici un résumé des opérateurs sérieux pour miser en tant que parieur libéré :

Opérateur Résumé Découvrir
bookmaker
➕ mon test
Ce site de paris sportifs est un géant international et est le seul à accepter les français sans VPN. Super cotes, high limits, très fourni, eSport, withdraw en 3 jours (CB et transfer bancaire). Découvrir
broker
➕ mon test
Ce broker, en plus de proposer un compte Pinnacle et Orbit (marché d'exchange betting de Betfair), donne accès au logiciel Mollybet qui sélectionne la meilleure cote en temps réel parmi les plus grands opérateurs (+15). Découvrir
broker
➕ mon test
C'est le broker de confiance, le plus connu et reconnu. Mais ne propose que Pinnacle et Sbobet aux français. Parfait pour débuter et si vous avez un compte Neteller. Découvrir

Parier hors ARJEL est-il illégal ?

En effet, la plupart du temps, vous pouvez parier hors ARJEL sur les mêmes bookmakers que ceux que vous utilisez en ARJEL ; sauf que, comme ils seront en .com et non en .fr, ils comporteront un nombre de joueurs bien plus important. Cela fera évidemment augmenter les cotes, et donc, comme nous l'expliquions, vos gains. Tous les sites en .com sont, par définition, des sites hors ARJEL. Ils sont censés vous interdire de jouer si vous êtes domicilié en France (comprenez : si votre ordinateur ou votre téléphone est en France au moment où vous vous connectez sur l'application). Même si vous avez une adresse aux États-Unis, elle ne vous sera d'aucune utilité pour pouvoir jouer hors ARJEL.

Les vrais supporters sont d'accord avec ces arguments !

Vous hésitez à miser sur un .com ?
Voici les principales raisons de sauter le pas :

  • Des cotes à +10% à 50% (surtout sur les sports de niche)
  • Des options de paris inédits (handicap asiatique, O/U sur les mi-temps, 1 inning,...),
  • +++ de choix dans les évènements,
  • +++ de choix sur les compétitions,
  • De vrais livebettings,
  • De l'exchange betting,
  • Du eSport, des offres de fidélité, des limites de paris élevées,...

Vous pouvez évidemment prendre l'avion et partir vers la destination de votre choix (une plage de Malibu, pourquoi pas) et jouer en ligne là-bas depuis votre smartphone en sirotant une Pina Colada. Mais, vous pouvez aussi choisir de rester en France pour jouer hors ARJEL, ou même de venir en France si vous êtes à l’étranger, et jouer quand même sur des sites hors ARJEL.

Ces sites sont légaux, mais ils ne sont simplement pas censés vous accepter. Comme la France ne dispose pas des mêmes mesures de restrictions, dont disposent certains pays comme la Chine, elle ne peut pas empêcher un site d'entrer virtuellement sur son territoire. En revanche l'état demande aux bookmakers de ne pas accepter de joueurs français, sous peine de lourdes sanctions pour eux. En revanche, s'ils vous acceptent, vous, vous ne risquez rien : vous n'êtes techniquement pas en faute, c'était à lui de ne pas vous accepter.

Cependant, certains bookmakers ont la dent dure, et refuseront toujours de vous accepter. Pourquoi ? Parce qu'ils ont tout à y perdre ! En effet, si vous réussissez à vous faire accepter, c'est tant mieux pour vous, et l'état n'y pourra rien ; mieux : il ne devra rien faire. C'est le bookmaker qui est en tort. A l’inverse de ce que toutes les législations connues ont pu nous montrer au cours du temps, en ligne, ce n'est pas le client qui est en cause, mais bien celui qui héberge le client. Cela a des défauts bien sûr, notamment, sur des sites illégaux prônant le djihadisme par exemple.

Mais pour les paris en ligne, c'est la faille rêvée : vous serez exempté de toute poursuite. Vous ne serez pas dans la loi, mais vous ne serez pas non plus hors-la-loi. Comme dans une zone de non droit. Evidemment, c'est à vos risques et périls, mais il faut savoir que certains bookmakers, même avec l'agrément ARJEL, sont loin d'être sûrs, mais ils préfèrent payer des amendes et bénéficier de l'agrément, plutôt que de ne pas l'avoir.

Qu’est-ce que l’agrément ARJEL ?

Mais qu'est-ce que cet agrément a de si intéressants aux yeux des bookmakers ? Comme à peu près tout ce qui peut avoir de l'intérêt dans ce monde : avoir l'agrément rapporte énormément d'argent aux bookmakers qui en bénéficient. D'une part, évidemment, les bookmakers agréés récupèrent l'intégralité du marché français, car ce sont les seuls légaux. La plupart des joueurs ne se posent donc pas la question, et jouent selon les règles données. Mais en plus de ça, ils sont payés pour cela !

Une Marianne aux yeux bandés avec écrit dessus : Liberté de parier ?

En effet, tous les bénéficiaires de l'agrément ARJEL se départagent le montant alloué par l'état français (l'argent public des contribuables) ce qui signifie qu'ils se redistribuent chaque année près de dix millions d'euros. C’est l’une des raisons principales qui pousse à boycotter l’ARJEL.

Il sont payés par l'ARJEL contre la garantie d'appliquer des règles qu'ils appliquent de toute façon déjà, même à l'étranger. Car ne vous leurrez pas, la plupart des bookmakers français célèbres existent également à l'étranger, mais ils ont créé une succursale, appelée site miroir, pour obtenir le marché français. Un site miroir, en quelque sorte, c'est une espèce de salle privée, un serveur spécialement désigné, en tout point identique au serveur mondial, mais qui ne laisse rentrer que les français. De ce fait, si l'objectif de l'ARJEL est de faire en sorte que les français se sentent privilégiés entre eux, beaucoup ont flairé le pot aux roses, et ont bien compris ce qu'il se tramait en réalité.

Car si les bookmakers agrémentés sont les seuls à avoir le droit de faire de la publicité en France, c’est bien parce qu'ils espèrent inonder le marché afin de vous empêcher d'aller voir ailleurs. Mais comme pour beaucoup de choses, quand on fait autant de bruit, c'est qu'on a des choses à cacher. Quelle est la réalité alors ? Eh bien elle est très simple, les sites hors ARJEL sont bien plus intéressants pour les joueurs. Et pour les bookmakers aussi d'ailleurs !

S'ils pouvaient récupérer le marché français sans avoir à créer un serveur différent, ils s'en seraient passé. D'où la justification de l'état de leur reverser ces 10 millions d'euros, car s'ils ne leurs donnaient pas d'argent, les bookmakers auraient purement et simplement abandonné le marché français, qui serait devenu trop peu rentable pour eux comparé à d'autres pays.

La régulation du marché français

L'état français s'est ici simplement alloué la possibilité de réguler un marché florissant (c'est près de neuf milliards d'euros qui se sont joués en ligne en France, rien que sur l'année 2018). L'état donne donc l'agrément aux plus gros, et en profite pour taxer les joueurs. C'est donc gagnant-gagnant pour les bookmakers et l'état.

Mais en revanche, c'est perdant sur tous les tableaux pour tous les joueurs. Car si vous commencer à aimer jouer, vous vous rendrez vite compte que vous allez stagner, incapables de monter à cause des cotes trop faibles qu'offrent les marchés français. Des milliers de joueurs dans les pays contre des millions dans le monde, on sent rapidement la différence de moyens financiers d'un micro-marché.

Il est donc indispensable pour vous, si vous souhaitez continuer à progresser et à gagner plus d’argent, de passer sur les marchés mondiaux, et d'arrêter de perdre votre temps à ramasser des miettes et compter vos centimes sur les marchés français. Que vous soyez plutôt versé dans les paris sportifs ou dans le poker, vous ne gagnerez jamais confortablement votre vie sur les sites ARJEL. Comment faire alors pour retrouver le confort que vous aviez en ARJEL sur des bookmakers hors ARJEL ? Comment choisir un bookmaker hors ARJEL ? Rien de plus simple.

Parier hors ARJEL : la solution

Vous pourrez soit choisir de trouver un bookmaker qui vous acceptera malgré la législation, mais nous vous le déconseillons. Des bookmakers si frauduleux dès le départ risqueraient d'être sujet aux fraudes en tout genre, et vous pourrirez rapidement perdre beaucoup. De plus, hors législation, ces bookmakers sont généralement plus petits, et vous ne reverriez jamais votre argent : ces bookmakers sont dans l'illégalité la plus totale.

L'état sera ravi d'avoir une raison de plus pour les fermer (mais il reçoit tellement de plaintes qu'il ne peut toutes les traiter, il faut donc que des milliers de joueurs comme vous soient arnaqués avant que le site soit fermé... Et encore, s'il ne s'est pas établi dans un pays où la législation le protège).

Il vous faudra donc vous tourner vers les deux solutions les plus pérennes qui existent : Les VPN ou les brokers.

Opérateur Résumé Découvrir
bookmaker
➕ mon test
Ce site de paris sportifs est un géant international et est le seul à accepter les français sans VPN. Super cotes, high limits, très fourni, eSport, withdraw en 3 jours (CB et transfer bancaire). Découvrir
broker
➕ mon test
Ce broker, en plus de proposer un compte Pinnacle et Orbit (marché d'exchange betting de Betfair), donne accès au logiciel Mollybet qui sélectionne la meilleure cote en temps réel parmi les plus grands opérateurs (+15). Découvrir
broker
➕ mon test
C'est le broker de confiance, le plus connu et reconnu. Mais ne propose que Pinnacle et Sbobet aux français. Parfait pour débuter et si vous avez un compte Neteller. Découvrir

La seconde option est celle de la sérénité la plus totale : l'acquisition d'un broker. En effet, avec un broker, vous n’aurez absolument plus aucun problème ! Le broker vous servira de seconde identité. Comme si vous demandiez à un ami étranger de jouer pour vous, de récupérer vos gains, et ensuite, de vous les virer, le tout, sans vous demander de faire 50/50. En effet, les brokers ne sont vraiment pas onéreux comptes-tenus de la sérénité qu'ils vous apporteront !

Légaux, vous ne risquez toujours absolument rien. Pratiques et multitâches, vous pourrez vous connectez à autant de bookmakers que vous le désirez en même temps, afin de pouvoir comparer toutes les côtes, et de choisir la plus avantageuse pour vous.

Et vous pourrez parier en étant rassuré : vos gains vous seront reversés ; quelle que soit votre banque, quel que soit votre pays d'origine. Car le bookmaker ne prend aucun risque, c'est au broker qu'il verse l'argent, et l'argent vous est ensuite versé. Bien sûr, il faut trouver un broker fiable pour récupérer les gains de vos paris hors ARJEL. Mais il en existe beaucoup, ils rivalisent donc de sécurité et de frais bas pour vous séduire, et vous rapporteront tellement, que vous oublierez vite les quelques euros dépensés en fonctionnement.

Un VPN est une extension que vous installerez sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette. Certains VPN acceptent la multiplicité des supports, vous pourriez donc utiliser le même, avec le même compte, sur tous vos appareils. Un VPN est un logiciel très simple, qui se sert de l'adresse d'un serveur pour vous localiser, plutôt que de se servir de l'adresse de votre ordinateur. En clair : le VPN fera croire aux sites que vous visiterez, que vous habitez en Asie, aux États-Unis, en Australie, en Suisse... Bref, où vous voulez.

Certains VPN n'ont qu'un seul serveur (si vous choisissez bien votre VPN, vous n'avez pas besoin qu'il ait des serveurs partout dans le monde, et il vous coûtera probablement moins cher) et d'autres en ont plusieurs. Cela vous confère tout de même l'avantage d'avoir une solution de repli si l'un des serveurs venait à dysfonctionner, et cela vous permet également de changer de pays, afin de pouvoir être sûr d'accéder à tous les sites.

Parce que ce qui fonctionne avec les sites en lignes de paris sportifs fonctionne avec tout le reste ! Par exemple ; certaines chaînes YouTube sont désactivées pour les visiteurs français. Certaines séries ou certains films notamment, sont mis gratuitement à la disposition des étrangers car ils n'ont que très peu de public (souvent car ils ne sont pas traduits), et choisissent donc de se faire de la publicité en laissant les étrangers les regarder librement.


C'est le cas de la série Kaamelott par exemple ou du Burger Quiz. En activant votre VPN, YouTube croira que vous n'êtes pas domicilié en France, et vous pourrez regarder tous les épisodes sans restriction.


Ceci n'est qu'un exemple, mais il permet d'éclairer la facilité avec laquelle le VPN vous permettra d'utiliser tous les sites de paris en ligne, sans le moindre problème. Le bookmaker est toujours dans l'illégalité cependant, car même s'il ne sait pas que vous êtes français, c'est toujours vous qui jouez, et vous risqueriez d’avoir un problème lors du versement de vos gains. En effet, le VPN peut faire croire que vous êtes allemand, mais il ne pourra pas faire de même avec la banque dans laquelle vous êtes.

Vous pourriez vous en tirer à bon compte avec un compte dans une banque étrangère, mais si vous avez renseigné une adresse en France, cela peut quand même bloquer. Vous pourriez également vous en sortir avec des sites de paiement en ligne, comme Neteller, ou avec des crédits achetés dans un bureau de Tabac, comme avec paysafecard, mais certains bookmaker préfèrent ne pas prendre ce risque, et vous refuseront toujours la restitution de vos gains. Renseignez-vous bien sur le bookmaker de votre choix avant d'injecter de l’argent.

Conclusion

Parier hors ARJEL n’a rien de difficile, si vous suivez quelques étapes de base. Que vous choisissiez la méthode du VPN ou du broker, vous devriez pouvoir maximiser vos gains rapidement !

Allé, j'en profite ?

Et pourquoi ne pas permettre à tout de monde de miser sans restriction, sans surtaxes, sans l'ARJEL ?
Voici pourquoi j'ai fait ce guide, en espérant qu'il vous aide à trouver la solution qui vous convient le mieux pour arrêter les bookmakers .fr

Merci de prendre en compte que les information que j'ai publiées ne sont que mon avis personnel, valable au moment de ma rédaction et qu'il est nécessaire que vous les vérifiez par vous-même.


(c) 2020

Facebook   Twitter